Posted: 01 May. 2020 5 Temps de lecture

Tiff Macklem nommé prochain gouverneur de la Banque du Canada, repli important du secteur manufacturier en avril, menace de protectionnisme, nouvelles sur la relance des provinces

Tiff Macklem sera le prochain gouverneur de la Banque du Canada. Je crois que les marchés financiers seront étonnés par cette nomination dans une certaine mesure, car c’est la première sous-gouverneure Wilkins qui était considérée comme la successeure la plus probable. Dans ce rôle, M. Macklem mettra à profit son expérience approfondie. Il a été premier sous-gouverneur de la Banque du Canada sous Mark Carney et sous-ministre délégué des Finances lors de la crise financière de 2008-2009. Il était considéré comme le candidat principal pour succéder à M. Carney. Quoi qu’il en soit, les candidats étaient tous excellents, et les marchés financiers verront sûrement cette décision d’un bon œil.

L’indice des directeurs des achats IHS Markit au Canada est passé de 46,1 en mars à 33,0 en avril, un plancher record. Un indice inférieur à 50 est le signe d’un repli économique dans le secteur manufacturier. Les baisses de production, de commandes et d’emploi ont été spectaculaires.

De même, l’indice manufacturier de l’Institute for Supply Management américain, qui mène des enquêtes auprès des directeurs des achats du secteur, a chuté à 41,5 en avril, indiquant une contraction de l’activité manufacturière aux États-Unis. Cela dit, même si le recul était moins prononcé que l’indice de 36,9 auquel les marchés financiers s’attendaient, toutes les composantes de l’indice ont fléchi. Seulement 2 sous-secteurs manufacturiers sur 18 ont connu une certaine croissance : les produits en papier et les produits alimentaires. C’est à se demander si le premier cas serait attribuable aux réserves de papier hygiénique (c’est ma tentative un peu boiteuse d’y mettre un peu d’humour).

Parmi les principaux risques que nous avons signalés à répétition, citons la menace de protectionnisme accru et la possibilité de démondialisation. Aussi, il est inquiétant de constater que le président Trump brandit la menace de nouveaux tarifs envers la Chine pour la punir du rôle qu’elle aurait soi-disant joué dans la pandémie.

Sur le plan provincial :

L’Ontario permet à certaines entreprises de rouvrir leurs portes le 4 mai, moyennant des directives de sécurité rigoureuses.

L’Alberta a annoncé sa stratégie de déconfinement hier soir et reprend certaines activités dès aujourd’hui.

Terre-Neuve-et-Labrador a annoncé son intention de relancer les services dès le 11 mai, et d’assouplir certaines restrictions immédiatement.

L’Île-du-Prince-Édouard a annoncé de nouvelles dates de réouverture des écoles, dont certaines rouvriront leurs portes dès le 11 mai.

La Saskatchewan accorde un million de dollars pour appuyer une campagne de marketing à l’échelle de la province visant à encourager ses résidents à soutenir les entreprises locales et leurs employés.

Perspectives économiques

Un aperçu régulièrement mis à jour par les Services économiques de Deloitte qui fournit des commentaires de l’économiste en chef Craig Alexander sur les derniers événements qui façonnent les économies canadienne et mondiale, incluant la croissance économique, les investissements d’entreprises, le commerce et l’activité sur les marchés. Notre analyse vous donne les connaissances nécessaires pour régler les problèmes d’affaires actuels les plus difficiles.

À propos de l’auteur

Craig Alexander

Craig Alexander

Économiste en chef et Conseiller de direction

Craig Alexander est le premier économiste en chef de Deloitte Canada, et il possède plus de vingt ans d’expérience dans le secteur privé à titre de cadre supérieur et d’économiste en chef dans les domaines de l’économie appliquée et des prévisions économiques. M. Alexander a effectué des recherches macroéconomiques et des analyses régionales et sectorielles, ainsi que des prévisions et de la modélisation relatives aux marchés fiscaux. Il est également un conférencier passionné, et il est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en économie de l’Université de Toronto.