Deloitte CFO-Umfrage

Communiqués de presse

Les directeurs financiers suisses majoritairement optimistes pour l'année 2017

Zurich, 10 janvier 2017

La tendance à la reprise économique des derniers trimestres se confirme. L'édition hiver de l’étude CFO Survey de Deloitte montre que les attentes relatives à la conjoncture et à la situation financière des directeurs financiers suisses ont poursuivi leur embellie. Même les inquiétudes et risques macroéconomiques persistants ne parviennent pas à remettre en cause ces tendances. 64 % des CFO pensent que leur entreprise affichera une meilleure situation financière au cours des 12 prochains mois.

Depuis deux ans, les perspectives économiques des entreprises suisses s'améliorent petit à petit. Les entreprises ont été rudement touchées par le choc du franc fort, mais la confiance des CFO suisses remonte peu à peu. Pour la première fois depuis janvier 2015, au quatrième trimestre 2016, le solde net des prévisions financières des entreprises – c'est-à-dire la différence entre la perspective positive et la perspective négative – atteint 55 % et dépasse donc à nouveau la barre des 50 %. 64 % des 101 CFO interrogés sont optimistes, pour les 12 prochains mois, quant à l'évolution financière de leur entreprise (3T 2016: 53 %). Parallèlement, les prévisions négatives s'établissent à 9 % (contre 12 % au trimestre précédent), descendant pour la première fois sous la barre des 10 %. 

Abstraction faite de la perspective de leur entreprise, un total de 93 % des chefs d'entreprise suisses considère les perspectives de la conjoncture pour les 12 prochains mois comme positives ou tout au moins neutres. Par rapport au trimestre précédent, les attentes négatives ont donc reculé, passant de 12 % à 7 %, tandis que les prévisions conjoncturelles explicitement positives se hissaient à 50 %. Les prévisions économiques officielles tablent également sur une période de reprise pour l'économie suisse. Malgré un léger ralentissement au troisième trimestre 2016 (croissance à 0 %), le Secrétariat d'Etat à l'Economie SECO pronostique une croissance de 1,5 % pour 2016 et 1,8 % pour 2017.

«Les entreprises suisses se trouvent dans une phase de reprise prometteuse en ce qui concerne leurs perspectives d'évolution. En dépit de risques externes persistants, de nombreuses sociétés sont optimistes quant à la stratégie à venir et identifient des opportunités de croissance attrayantes », indique Michael Grampp, Chief Economist chez Deloitte en Suisse. « Les CFO suisses voient des opportunités notamment dans les projets d’expansion liés aux transactions de M&A ou à la pénétration de marchés étrangers. De même, l'investissement dans de nouveaux produits innovants et la numérisation se retrouvent parmi le Top 5 des principales opportunités pour les entreprises.»

 

Le niveau d'incertitudes demeure élevé

Bien que la majorité des CFO soit optimiste quant à l'évolution conjoncturelle et financière, de nombreux défis demeurent pour les entreprises. Les élections à venir en France et en Allemagne – deux partenaires commerciaux importants pour la Suisse –, les incertitudes entourant la mise en œuvre du Brexit et enfin le manque de clarté persistant des priorités de la nouvelle administration américaine privent les entreprises de leur sécurité en matière de planification. Les risques géopolitiques sont donc considérés par les CFO interrogés comme le principal défi. Ils dominent le risque lié au franc fort, occupant la deuxième place, suivi de la crainte d'un affaiblissement de la demande intérieure.

«Bien que de nombreux risques soient omniprésents, il semble qu'ils se répercutent moins directement sur les perspectives des entreprises que par le passé. Les entreprises se sont mieux adaptées, au cours des deux dernières années, aux risques macroéconomiques durables. On le voit notamment au facteur de risque lié à la vigueur du franc, où le bât ne blesse plus autant que l'année dernière», constate Dennis Brandes, Senior Economic Analyst de Deloitte en Suisse et co-auteur de l'étude.

 

Soutenir davantage la reprise grâce à de nouveaux investissements

Une entreprise sur deux s'attend, pour les 12 prochains mois, à une augmentation des nouveaux investissements1. Le solde net de ces investissements s'établit à 35 %, soit 15 points de plus qu'au 3T, où il était de 20 %. Les prévisions en matière de marge pour l’année prochaine mois se sont également améliorées: une petite majorité de CFO s'attend à une augmentation des marges (33 %) plutôt qu'à une détérioration des marges (31 %) (trimestre précédent: 24 % une amélioration, 31 % une détérioration).

 

1 Les nouveaux investissements sont définis comme une augmentation des stocks de capital.

Deloitte est le partenaire événementiel du Swiss CFO Day 2017

Rencontrez nos experts CFO lors de l’évènement

A propos du Deloitte CFO Survey

Chaque trimestre, Deloitte en Suisse réalise un sondage auprès des directions financières. Le sondage analyse leurs comportements en matière d’évaluation, de perspectives économiques, de financement, de risques et de stratégies et identifie les tendances et les tournants au sein des entreprises en Suisse. Le CFO Survey du 4ème trimestre 2016 a été réalisé du 21 novembre au 16 décembre 2016. Au total, 101 CFO y ont pris part, parmi lesquels des entreprises cotées en bourse tout comme des grandes entreprises privées provenant des principaux secteurs et industries de l’économie suisse. Le Deloitte CFO Survey est une étude unique en son genre en Suisse. Deloitte effectue des enquêtes similaires dans plus de 30 pays.

Vous trouverez tous les résultats du Deloitte CFO Survey sur notre site Internet.

Deloitte en Suisse

Deloitte compte parmi les principales sociétés suisses fournissant des services professionnels dans les domaines Audit & Risk Advisory, Fiscalité et juridique, Consulting et Financial Advisory. Avec plus de 1’700 collaborateurs répartis dans les villes de Bâle, Berne, Genève, Lausanne, Lugano et Zurich (siège), Deloitte propose ses services à des entreprises et des institutions de toutes formes juridiques et de toutes tailles, et opérant dans tous les secteurs d’activité. Deloitte SA est une filiale de Deloitte LLP, qui est la société britannique affiliée de Deloitte Touche Tohmatsu Limited (DTTL). Les sociétés affiliées de DTTL sont représentées dans plus de 150 pays avec environ 225’000 collaborateurs. 

Note aux rédacteurs

Dans le présent communiqué de presse la désignation Deloitte fait référence à Deloitte Touche Tohmatsu Limited ('DTTL'). DTTL est une « UK private company limited by guarantee » (une société à responsabilité limitée de droit britannique), dont les sociétés affiliées constituent des entités juridiques indépendantes et séparées. Pour une description détaillée de la structure juridique de DTTL et de ses sociétés affiliées, veuillez consulter le site .

Deloitte SA est une filiale de Deloitte LLP, qui est la société britannique affiliée DTTL. Deloitte SA est une société d’audit agréée et surveillée par l’Autorité fédérale de surveillance en matière de révision (ASR) et par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA).

© 2017 Deloitte SA. Tous droits résérvés.

Cela vous a-t-il été utile ?