Perspectives

Les activités de F&A demeureront fortes avec le maintien des tendances en 2017

Le secteur des aliments et des boissons au Canada a connu de fortes activités de fusions et d’acquisitions en 2016, particulièrement dans les sous-secteurs des produits de boulangerie, de la fabrication de bière artisanale, des fruits de mer et des aliments naturels et biologiques. Nous prévoyons que les tendances d’affaires qui ont favorisé les transactions de 2016 se poursuivront et feront de 2017 une autre année faste pour les opérations de F&A dans le secteur des aliments et des boissons.

Selon nous, quatre principaux facteurs favoriseront les activités de F&A dans l’ensemble du secteur en 2017. La compréhension des tendances peut aider les propriétaires et les dirigeants à être prêts à saisir les occasions lorsqu’elles se présentent.

Relève et occasions sur le marché

Le secteur des aliments et des boissons au Canada connaît une période de transition importante en raison d’une génération de propriétaires qui vendent leur entreprise. La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante estime que d’ici 2022, environ un billion de dollars d’actifs de petites entreprises changeront de mains. Souvent, les propriétaires transféreront le contrôle de l’entreprise à des membres de la famille ou à des équipes de gestion, mais nombreux aussi sont ceux qui choisiront de vendre leur entreprise.

La relève d’entreprise n’est pas l’unique facteur qui pousse les propriétaires à vendre. Une forte évaluation des entreprises dans de nombreux sous-secteurs du secteur des aliments et des boissons incite bon nombre de propriétaires à vendre et à tirer parti de la demande du marché pour leur entreprise et leurs produits. L’acquisition par Cooke Aquaculture de l’entreprise de fruits de mer sauvages Wanchese Fish Company, située en Virginie, et l’acquisition par Les Spécialités Prodal de North Country Smokehouse, une entreprise du New Hampshire, sont des exemples où la relève et l’évaluation de l’entreprise ont été des incitatifs à la transaction.

L’importance de la taille

Le marché de la vente au détail d’aliments au Canada est très consolidé et est dominé par une poignée de très grandes entreprises. Cela rend la tâche difficile pour les petites et moyennes entreprises qui n’ont souvent pas la taille et l’influence nécessaires pour faire des percées importantes sur les marchés nationaux ou internationaux.

Pour pallier cette difficulté, de nombreuses entreprises regroupent leurs activités pour accroître leur taille, accéder à des marchés, profiter de synergies et accroître leur influence dans leurs relations avec les grands détaillants. Cette activité de F&A permet aux entreprises de se créer des réseaux nationaux de distribution, d’accroître leur clientèle, d’améliorer leur pouvoir de négociation et d’atteindre la taille nécessaire pour percer dans différentes régions.

La quête de l’innovation et de la diversification des produits

Les habitudes d’achat d’aliments des consommateurs canadiens évoluent. De nos jours, les consommateurs, qui se soucient de leur santé et de la société, mais manquent de temps, cherchent à la fois des produits plus locaux, naturels et biologiques et des aliments surgelés, plus pratiques et fonctionnels. Les petites et moyennes entreprises d’alimentation sont souvent plus rapides à mettre en marché des produits novateurs qui répondent aux goûts changeants et aux nouveaux comportements des clients. Les grandes entreprises, plutôt que de créer elles-mêmes de nouveaux produits, choisissent d’acheter ces petites entreprises et leurs portefeuilles de produits tendance qui ont fait leurs preuves. Parmi les exemples de ce type de situation, mentionnons l’acquisition par General Mills de l’innovateur haut de gamme de collations à base de viande EPIC Provisions, l’élargissement des activités de Cargill dans le domaine des fruits de mer grâce à l’acquisition d’EWOS, en Norvège, et l’acquisition par l’entreprise américaine WhiteWave Foods de Vega, un fabricant de produits de nutrition naturelle à base de plantes pour sportifs de Vancouver.

Diversification et rationalisation du portefeuille

Confrontées à un marché canadien mûr et aux tendances changeantes en consommation, les entreprises d’aliments et de boissons réorientent continuellement leur direction stratégique en réaction au contexte commercial. Nombreuses sont les grandes entreprises qui choisissent de diversifier leurs gammes de produits en acquérant de plus petites entreprises et des marques établies, et en s’engageant dans des transactions qui ouvrent la porte à de nouveaux produits et marchés. En même temps, les entreprises rationalisent aussi les gammes de produits et les activités en vendant les actifs et les marques secondaires et en fermant les usines qui ne sont pas productives. Saputo a récemment annoncé son intention de fermer des usines dans l’Est du Canada et dans la région de l’Atlantique, et des acquisitions à l’étranger ont été déterminantes pour sa croissance. L’acquisition par Clearwater de Macduff Shellfish, une entreprise située au Royaume-Uni, est un autre exemple de la façon dont les entreprises canadiennes élargissent leurs activités grâce à des F&A à l’échelle internationale.

Ces quatre principales tendances devraient continuer de stimuler les activités de F&A dans le secteur des aliments et des boissons dans toute l’Amérique du Nord en 2017. Les propriétaires et dirigeants d’entreprises devraient prendre le temps d’évaluer leur entreprise à la lumière de ces facteurs. Ces tendances créent-elles des occasions pour vous et votre entreprise? Quelle est l’incidence sur l’évaluation potentielle de votre entreprise? Existe-t-il un cas stratégique pour une acquisition, ou êtes-vous en meilleure position pour faire l’objet d’une acquisition? Les réponses vous aideront, vous et votre équipe de direction, à tracer la voie à suivre pour l’année à venir.

Avez-vous trouvé ceci utile?

Sujets semblables