Point de vue

Répercussions des véhicules connectés et autonomes en Ontario

Assurance, données et sécurité

D’ici 2022, de 70 % à 95 % des nouvelles voitures au Canada seront dotées de capacités en matière de télécommunications entre les véhicules et l’infrastructure, et entre les véhicules eux-mêmes, ainsi que d’autres capacités dans le domaine des télécommunications. D’ici 20 à 25 ans, les véhicules habilités à effectuer la plupart ou l’ensemble des manœuvres de conduite pourraient être répandus sur les routes de l’Ontario.

L’avenir de la mobilité verra la génération ou la transmission de quantités sans précédent de nouveaux types de données par des véhicules connectés ou autonomes et l’infrastructure avec laquelle ils interagissent.

La vitesse et la portée de la transition à cet état futur sont incertaines et entraîneront diverses répercussions en fonction de la vitesse à laquelle la technologie sera adoptée et des changements complémentaires apportés aux tendances en matière de mobilité et à la propriété des véhicules. Les délais de transition comprennent les éléments suivants :

  • Ce que nous savons : recherches et initiatives existantes et occasions et risques émergents;
  • Ce que nous devons découvrir grâce à une collaboration : domaines nécessitant des recherches ou une exploration approfondies et possibilités de collaboration multisectorielle.

Vous pouvez accéder aux rapports complets (en anglais seulement) :

Connected and autonomous vehicles in Ontario - Implications for data access, ownership, privacy and security

Connected and autonomous vehicles in Ontario - Implications for the insurance industry

Did you find this useful?