Perspectives

Conseils consultatifs

Dans le contexte d’aujourd’hui qui évolue de plus en plus rapidement, les chefs de la direction et leurs équipes de gestion ont besoin de perspectives en temps réel pour prendre des décisions éclairées. L’accès au point de vue de professionnels chevronnés est vital, et parfois, les meilleurs conseils proviennent de l’extérieur de l’organisation. Par conséquent, de nombreuses sociétés du secteur privé mettent sur pied des conseils consultatifs pour être en mesure de fournir des perspectives qui autrement seraient difficilement accessibles.

C’est une tendance qui porte ses fruits. Selon une étude menée en 2014 par la Banque de développement du Canada, 86 % des leaders de petites et moyennes entreprises interrogés ont affirmé qu’un conseil consultatif avait eu une incidence positive marquée sur la réussite de leur organisation. Plus de 25 % de ces entreprises ont connu une croissance des ventes annuelles moyennes d’au moins 20 % (par rapport à 11 % pour les entreprises sans conseil consultatif).

Michelle Osry, associée et leader nationale des Services-conseils aux entreprises familiales chez Deloitte Canada, confirme ces données. Les conseils consultatifs ont le potentiel nécessaire pour procurer une valeur importante à un chef de la direction et à son entreprise, poursuit-elle. La clé, bien sûr, c’est de savoir comment tirer parti de ce potentiel.

Facteurs à prendre en considération

Les organisations qui songent à mettre sur pied un conseil consultatif doivent tenir compte de plusieurs facteurs – le plus important étant le moyen qui permettra d’obtenir de ce conseil les avantages souhaités. Comme dans tout projet d’envergure, une approche improvisée se traduira la plupart du temps par un gaspillage d’efforts; il est donc primordial de commencer par établir un plan. Le chef de la direction et son équipe de gestion doivent savoir quel rôle jouera le conseil dans leur processus décisionnel, quelle sera son expertise, et quelles perspectives ils veulent en obtenir, plus particulièrement à l’égard de la stratégie de croissance. Ce qui en retour, influera sur le recrutement et les critères de sélection.

Les entreprises doivent aussi reconnaître que la réalisation de valeur grâce à un conseil consultatif requiert du temps et des efforts. Des rencontres régulières, des documents préparés et transmis à l’avance, des modalités de rémunération claires et des mécanismes d’évaluation du rendement sont tous essentiels au fonctionnement harmonieux d’un conseil consultatif. Autre aspect important, le chef de la direction et l’équipe de gestion suivront-ils réellement l’avis de ce conseil consultatif? Il est inutile de mettre sur pied un tel conseil, si personne n’est prêt à tenir compte de sa contribution.

La souplesse d’un conseil consultatif peut constituer à la fois un avantage et un piège. Même si le conseil peut être dissous en tout temps, l’équipe de gestion devrait se garder de le faire lorsque le conseil remet en question les idées reçues. Après tout, c’est le rôle de tout bon conseil consultatif.

Occasions

Pour une organisation en croissance, un conseil consultatif est un moyen judicieux d’accéder à un ensemble de compétences ou d’expériences avancées sans avoir à embaucher de nouveaux employés. Quand de nouvelles perspectives ou une expertise particulière sont requises, il suffit d’ajouter de nouveaux membres au conseil. Et l’inverse est tout aussi valable : lorsqu’un point de vue n’est plus pertinent, il est facile de supprimer un siège au conseil.

Les perspectives ne sont pas les seuls avantages. Un bon conseil consultatif permettra à l’équipe de gestion de poser un regard différent sur l’entreprise tout en l’encourageant à un peu plus de discipline et de formalité quant à la prise de décision. Les organisations feraient bien de prendre en compte ces considérations au moment de former un conseil – les esprits indépendants et les personnalités dynamiques sont indispensables.

Les avantages vont au-delà des perspectives et des conseils. Les entreprises possédant un conseil consultatif peuvent gagner en crédibilité et seront perçues comme étant plus enclines à suivre les meilleures pratiques de gouvernance, ce qui représente un avantage concurrentiel et peut attirer d’éventuels investisseurs. Les membres du conseil consultatif peuvent aussi avoir des relations qui seront bénéfiques pour l’organisation. Et dans une entreprise familiale, le conseil peut amener des points de vue indépendants très utiles pendant les discussions avec le conseil d’administration de l’entreprise familiale. Lorsqu’il est formé et utilisé efficacement, le conseil consultatif peut offrir une valeur considérable à n’importe quelle entreprise.

Questions à prendre en considération
  • Comment un conseil consultatif peut-il créer de la valeur, plus particulièrement en ce qui a trait à la stratégie de croissance?
  • Accorde-t-on suffisamment de place à la diversité des expériences et des idées? 
  • Les modalités de recrutement sont-elles suffisantes pour attirer les esprits les plus brillants?
  • Comment l’expertise peut-elle être actualisée de façon continue?
Avez-vous trouvé ceci utile?

Sujets semblables